Les vols qualifiés dans les habitations

Cette ligne de force faisait partie des nos principales préoccupations dès la mise en œuvre de notre premier Plan Zonal de Sécurité en 2003. Différentes actions telles qu'opérations d'envergure, contrôles de nuit, surveillances, enquêtes, … sont mises en œuvre, complétées et intensifiées au fil du temps avec comme résultats une diminution globale de près de 70% de cette criminalité.

 

Jan

Fev

Mar

Avr

Mai

Jun

Jul

Aou

Sep

Oct

Nov

Dec

TOTAL

2002

21

26

22

20

31

15

12

22

26

28

32

30

285

2003

27

20

5

22

6

7

16

12

20

31

21

9

186

2004

16

18

11

15

20

7

6

3

5

5

16

7

129

2005

12

10

9

4

3

3

3

10

5

10

9

17

95

(NB : les tentatives de vols qui représentent en moyenne 30% des faits sont incluses dans ces chiffres)

 

 

Les vols DE et DANS véhicules

En 2005, il a été décidé d'ajouter cette priorité à celles développées depuis 2003. Afin de combattre ces phénomènes, grâce aux engagements supplémentaires, la présence policière sur le terrain a été renforcée en soirée et la nuit. Au terme de cette année nous constatons une diminution de 45% des vols DE véhicules et de 27% des vols DANS véhicules.

 

Vols DE véhicules

Vols DANS véhicules

2003

64

129

2004

35

175

2005

19

127

 

L'insécurité routière

L'insécurité routière Dès le premier Plan Zonal de Sécurité l'insécurité routière due aux vitesses excessives ainsi qu'à la conduite sous l'influence de boissons alcoolisées a fait partie de nos principales priorités. Des opérations « alcoolémie » sont régulièrement organisées tandis que ce problème fait l'objet d'une attention particulière et permanente de tous nos services. La mise en œuvre du radar combinée de plus en plus avec l'interception immédiate des contrevenants a permis de faire diminuer le taux d'usagers verbalisés de 6,5% à 4,6%. Mais nous devons surtout nous réjouir d'une diminution du nombre de victimes d'accidents de roulage et principalement du nombre de tués.

Nombre victimes

Blessés légers

Blessés graves

Tués

TOTAL

2003

129

10

10

149

2004

141

12

5

158

2005

118

15

2

135

 

 

Le Trafic et la consommation de stupéfiants par des mineurs

Face à ce phénomène inquiétant, nos actions comportent d'abord un volet préventif via le projet MEGA (Mon Engagement pour Garantir l'Avenir) qui, en partenariat avec les enseignants, consiste à apprendre aux élèves de 6è primaire à dire NON tant aux drogues légales qu'illégales mais aussi à la violence. A l'issue de l'année scolaire 2005/2006 près de 770 enfants auront bénéficié de cette formation. D'autres actions telles qu'opérations avec chien drogue, surveillances spécifiques, … sont également prévues. En 2005, une trentaine de suspects ont été interpellés dont 17 ont été privés de leur liberté et nous avons pu mettre fin à plusieurs trafics importants de stupéfiants.

 

 

Les nuisances sociales et les incivilités

Cette dernière priorité également ajoutée en 2005 est relativement vaste et comprend aussi bien les stationnements anarchiques et dangereux que les dépôts de déchets, les nuisances sonores, les « tags »…. . Pour combattre ces comportements, le Règlement Général de Police a été uniformisé et adopté par les Conseils Communaux des 5 communes de la Zone de Police. Des « fonctionnaires sanctionnateurs » ont été désignés et, sur base d'un procès-verbal rédigé par la police, peuvent appliquer une amende administrative d'un montant maximum de 250 € . Ce moyen ne sera toutefois mis en œuvre que lorsque les autres mesures (avertissement, conciliation,…) auront échoué ou pour réprimer des excès.

 

 

 

 

 
 
 

Retour

010/23.95.30
010/23.95.4
info@zpjodoigne.be